Rock-Elvis Ondziel-Onna, de l’USCV 78 au PSG

Rock-Elvis Ondziel-Onna

Chanteloup-les-Vignes entretient une relation ancienne avec le football. L’USCV 78, son club local, a notamment vu passer dans ses rangs nombre de jeunes pépites du ballon rond comme Mounir Obbadi ou encore Houssine Kharja (ancien capitaine de l’équipe nationale du Maroc). Le Chantelouvais Rock-Elvis Ondziel-Onna, qui évolue actuellement dans l’équipe réserve du PSG, a lui aussi fait ses débuts sur le gazon de l’USCV. Nous l’avons rencontré.

Loin de la ferveur habituelle du week-end, c’est dans un stade municipal calme et paisible que nous retrouvons Rock-Elvis Ondziel-Onna. Survêtement du Paris Saint-Germain près du corps, le Chantelouvais milieu de terrain du club de la capitale n’est pas venu les mains vides. Arborant les trophées remportés lors de la CAN chantelouvaise (NDLR : disputée en juin dernier), le jeune homme a le sourire rêveur lorsqu’il évoque la passion soulevée par ce tournoi qu’il a contribué à organiser : « C’était bien de voir la population se rassembler autour d’un événement commun, c’était un grand succès ! ». Chargé de la communication de l’événement, Rock-Elvis a mobilisé de nombreux joueurs et spectateurs via le compte Snapchat « Can Chanteloup » ; il a également pris part à l’événement sur le terrain. «  J’ai porté le maillot du Congo. Nous sommes arrivés jusqu’en demi-finale où nous avons perdus contre l’Algérie mais je finis meilleur joueur et meilleur buteur de la compétition ». Une fierté pour celui qui revendique l’étiquette « made in Chanteloup » !

Le footballeur bourlingueur

Pourtant, Rock-Elvis Ondziel-Onna n’a pas toujours vécu à Chanteloup. Né en 1994 au Congo-Brazzaville, il passe ses premières années de l’autre côté de la Méditerranée avant d’atterrir dans le quartier de la Noé en 1998. Installé sur la place du Pas, il suit un parcours scolaire classique  : maternelle et élémentaire à Roland Dorgelès  ; collège à René Cassin. En dehors de l’école, Rock-Elvis se passionne pour le football, avec un talent certain. À huit ans, il intègre l’USCV 78. Ambitieux, son parcours et ses envies le font changer de club de manière régulière. L’AS Poissy et l’US Créteil-Lusitanos s’attachent successivement ses services. Puis, c’est le graal. À 14 ans, Rock Elvis pose ses crampons au Paris Saint-Germain, où il restera jusqu’au passage de son baccalauréat. Repéré par l’US Orléans en 2013, il part tenter sa chance dans le Loiret et quitte les Yvelines. « Sportivement, tout se passe à merveille. J’évolue en U19 National et je gagne la coupe du Centre mais suite à des petits soucis, je suis contraint de revenir après seulement une saison  », explique-t-il. Après cet échec, Rock-Elvis tente de rebondir à l’AS Poissy qui évolue en CFA 2 (équivalent du National 3 aujourd’hui). Lors d’un match amical contre la réserve du PSG, la prestation du milieu de terrain épate l’adversaire qui lui propose de revenir. « J’ai intégré l’équipe 3 avec une possibilité de monter en équipe 2. J’ai évolué avec des joueurs comme Presnel Kimpembe et Ferland Mendy avec qui j’ai gardé de bons contacts  ». Un retour gagnant qui lui permet d’exprimer aujourd'hui son talent avec la réserve du PSG. Pour l’équipe première, le chemin est encore long : « Même si je suis au PSG, je reste tout de même dans la section amateur. On ne côtoie pas les pros. Après, c’est à moi de travailler pour goûter à l’équipe première ». Kylian Mbappé, Neymar Jr et Edinson Cavani sont prévenus !

Fier d’être Chantelouvais

Même si le PSG fait désormais partie de sa vie, Rock-Elvis n’oublie pas sa commune, loin s’en faut. Très investi dans la vie locale chantelouvaise, il œuvre quotidiennement aux côtés de sa famille et surtout de sa maman, Présidente de l’association Affikos. Un engagement qui le lie très étroitement au territoire. « J’ai eu des opportunités de jouer au football à l’étranger mais le fait de ne pas avoir la nationalité française m’a bloqué  », confie-t-il avant d’ajouter : « Maintenant, cela fait deux ans que je suis français et je remercie la Ville de m’avoir aidé dans mes démarches. Partir ? Ce n’est plus d’actualité, d’autant que je vais être papa. Je suis bien à Chanteloup-les-Vignes  ». Animateur de profession, le jeune homme travaille à l’accueil de loisirs de l’Espace Victor Hugo depuis mi-octobre. Il entraîne également les U10 à l’USCV 78 et prend son rôle de « grand frère » à cœur : « Les valeurs qu’on m’a inculquées, je les transmets aux petits que j’entraîne. C’est important, qu’à travers notre parcours, ils puissent comprendre que c’est en travaillant qu’on obtient des résultats ». Dans le cadre de ses fonctions de coach, il chapeaute notamment le fils d’un certain Mounir Obbadi, footballeur chantelouvais passé par l’ES Troyes AC, le Lille OSC et l’AS Monaco. Récemment, Rock-Elvis a également participé à un chantier d’insertion avec DEFI Services pour remettre en état les cabanes des jardins familiaux, qui avaient été saccagées par des vandales. Une façon de témoigner son attachement à sa ville, pour laquelle il voudrait faire tellement plus  ! «  J’aimerais devenir une nouvelle étoile pour la ville » conclut-il. « Nous avons Tony Yoka, Mounir Obbadi, Houssine Kharja… Si je pouvais passer professionnel, ce serait un rêve mais aussi une façon de rendre à cette ville tout ce qu’elle m’a donné ! »

Coordonnées
78570
Chanteloup-les-Vignes
Repères : 

Hôtel de Ville

37 rue du général Leclerc
78570 Chanteloup-les-Vignes
Tél. 01 34 01 10 50
Punaise carte interactivePlan interactif  

Horaires d'ouverture : 
Du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 13h30 à 18h.
Le samedi de 10h à 12h (deux samedis par mois, voir permanence élus, rubrique "Votre Ville")