Michel Barbier, président de l'AVIC : préserver le patrimoine

Michel Barbier, président de l'AVIC : préserver le patrimoine

Michel Barbier et son épouse se sont installés à Chanteloup-les-Vignes il y a quinze ans, principalement pour se rapprocher de leurs enfants et petits-enfants. A l’époque, le jeune retraité, qui n’envisage pas deux minutes de rester inactif, est en quête de projets. Il manifeste très vite l’envie de s’investir dans la vie de sa nouvelle commune de résidence. Après avoir participé à l’organisation de plusieurs manifestations associatives, il décide de s’impliquer pleinement dans un projet patrimonial initié en 2003 par Pierre Cardo (ancien député-maire de Chanteloup-les-Vignes) : celui de la création d’un carré de vigne sur les coteaux de l’Hautil.

En effet, jusqu’au début du XIXème siècle, Chanteloup-les-Vignes était un village réputé pour ses cultures viticoles. Mais, la production vinicole n’ayant pas résisté pas à la crise du phylloxera et à la montée en puissance des vins du sud (favorisée par le développement des chemins de fer), il ne reste à Chanteloup-les-Vignes qu’une toute petite parcelle très résistante, la Côte Sevraine, produisant un vin de piètre qualité. L’idée de remettre sur pied une vigne digne de ce nom à Chanteloup-les-Vignes motive immédiatement le passionné d’histoire qu’est Michel Barbier : « Recréer une vigne et produire un vin de bonne facture, c’est faire revivre le passé de Chanteloup ! » Une quinzaine de pionniers se lancent dans l’aventure à travers l’Association pour la Vigne Chantelouvaise (AVIC) dont M. Barbier devient trésorier.

Partenaire du projet, la Ville met à disposition de la nouvelle association un ancien terrain agricole, situé chemin de la Croix Saint-Marc. Des études de sols sont réalisées. Dès 2008, les membres de l’AVIC peuvent planter leurs premiers pieds de vigne, au nombre de 880. Quatre cépages différents sont mis en terre : Chardonnay, Pinot noir, Sémillon et Merlot. C’est la naissance du « Clos Chanteloup ».

" Recréer une vigne et produire un vin de bonne facture, c’est faire revivre le passé de Chanteloup ! "

Les premières années sont frustrantes : « Les Chantelouvais qui avaient adhéré à l’association attendaient avec impatience les premiers raisins, mais il fallait attendre quelques années avant de pouvoir faire une récolte digne de ce nom. Et encore, ce n’est que cette année que la vigne commence à atteindre sa maturité », explique Michel Barbier, les yeux pétillants.

Entre temps, les membres de l’AVIC n’ont pas chômé : composé d’une dizaine d’entre eux, le noyau dur de l’association a soigneusement entretenu la parcelle, taillant et traitant les ceps régulièrement. « Nous étions tous motivés, mais nous partions de zéro. Grace à des associations viticoles de la région, nous avons appris à tailler la vigne de manière efficace et à maitriser le processus de vinification », raconte le président de l’association.

Depuis les premières vendanges, en 2012, quelques dizaines de bouteilles sont produites chaque année et distribuées aux adhérents lors de la Fête des Vendanges et de la Fête des Vignerons, organisées en partenariat avec le Comité des Fêtes. En 2014, un jeune brasseur andrésien rejoint l’AVIC. « Il nous a beaucoup aidé dans l’affinage de notre processus de vinification. L’année dernière, nous avons pu produire près de 130 bouteilles, et la qualité était au rendez-vous ! », précise fièrement Michel Barbier.

Aujourd’hui, l’association bénéficie de l’appui de la commune et compte environ 110 adhérents. « Beaucoup d’entre eux soutiennent l’AVIC et son objectif patrimonial, ce qui est très bien, mais nous avons du mal à trouver des membres actifs pour venir nous aider à entretenir la vigne, déplore le président. Heureusement, plusieurs bénévoles ont répondu à notre appel l’an dernier et viennent régulièrement désherber les ceps. C’est très gratifiant de voir que nous ne sommes pas seuls à entretenir la mémoire chantelouvaise », se réjouit-il. Car c’est bien là de mémoire qu’il s’agit… « Il faut préserver l’histoire communale. Cette richesse est en train de disparaitre avec les anciens. C’est pour cela que nous sommes ravis d’accueillir des enfants à la vigne ».

Durant l’année scolaire 2015/2016, l’AVIC a en effet reçu à plusieurs reprises une classe de CP/ CE1 de l’école Dorgelès. Que ce soit du côté de l’AVIC ou des petits visiteurs, tous sont ravis d’avoir pu partager un peu de leur histoire commune et n’ont qu’une hâte, se retrouver à l’automne pour les vendanges !

 

Repères : 

Quelques dates

  • 2001 : Michel Barbier s’installe à Chanteloup-les-Vignes
  • 2003 : Création de l’AVIC
  • 2011 : Il prend la présidence de l’AVIC
  • 2015 : première véritable cuvée avec 130 bouteilles
  • 11 septembre 2016 : Fête des Vendanges (en partenariat avec le Comité des Fêtes)
  • novembre 2016 : dernière récolte

Hôtel de Ville

37 rue du général Leclerc
78570 Chanteloup-les-Vignes
Tél. 01 34 01 10 50
Punaise carte interactivePlan interactif  

Horaires d'ouverture au public : 
Lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Mardi et vendredi de 9h à 12h
Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi de 14h à 17h

randomness