Jean Orio, nouveau président de l’AVEC

Depuis le début de l’année 2021, Jean Orio est le nouveau Président de l’AVEC (Association de la Vie Éducative et Culturelle). Fin connaisseur de notre territoire, ce septuagénaire « très actif », membre du Conseil de développement de la communauté urbaine Grand Paris Seine & Oise, a connu une longue et belle carrière dans le secteur médico-social avant de se consacrer à la vie associative locale. Infoloup est allé à sa rencontre.

Infoloup : Pouvez-vous nous décrire votre parcours professionnel ?

Jean Orio : J’ai travaillé pendant de nombreuses années dans le milieu associatif, notamment à la Sauvegarde des Yvelines (NDLR : association d’utilité publique qui accompagne les personnes en difficulté dans leur projet de vie), structure dans laquelle j’ai effectué la plus grande partie de ma carrière. J’y suis entré en tant qu’éducateur spécialisé avant de devenir chef de service trois ans plus tard. Je m’étais pourtant dit à l’époque, un mois avant de postuler, que je ne serai jamais chef de ma vie. Comme quoi, il est toujours permis de changer d’avis !

Infoloup : c’est le début de votre vie de manager…

JO : En effet. Fort de cette expérience, j’ai accepté de prendre, à l’âge de 33 ans, la direction du foyer Champfleury à Carrières-sous-Poissy qui est une Maison d’Enfants à Caractère Social. Cet établissement que j’ai dirigé pendant 9 ans, a depuis déménagé à Conflans-Sainte-Honorine sous le nom de « Latitude 78 » mais il existe toujours ! J’ai ensuite pris la tête de l’établissement « Hourvari », précurseur des ITEP (NDLR : Institut Thérapeutique Éducatif et Pédagogique) jusqu’en 1998.

Infoloup : que s’est-il passé ensuite ?

JO : J’ai quitté la Sauvegarde des Yvelines pour rejoindre l’association « Loginter » (Val-d’Oise) dont la vocation est d’aider les personnes en difficulté à accéder à un logement via divers dispositifs d’hébergement (NDLR : hébergements d’urgence, temporaire, studios-jeunes, appartements de coordination thérapeutique ainsi qu’une unité de soins palliatifs de personnes malades du sida appelée « Maison de Lumière »). Lorsque j’ai pris mes fonctions, la structure était mal en point ; elle accusait un déficit budgétaire assez lourd. Ma mission a donc consisté à redresser la situation en cherchant de nouveaux financements et en plaidant la cause de la structure auprès de l’IGAS (Inspection Générale des Affaires Sociales) qui a fini par purger ses dettes. Nous avons ensuite pu travailler normalement jusqu’en 2011, date à laquelle « Loginter » a fusionné avec l’association parisienne « Aurore ». J’ai alors rejoint le siège pour exercer la fonction de chargé de mission sur le pôle Addiction, Santé et Précarité avant de prendre ma retraite en 2015, à l’âge de 65 ans. 

Infoloup : Une retraite qui n’a visiblement pas entamé votre désir de rester actif…

JO : C’est vrai ! Tout en habitant à Andrésy, je me suis beaucoup impliqué dans la vie locale chantelouvaise. J’ai donné du temps pour la prévention spécialisée au sein de l’association AJIR qui est devenue l’APSY avant de disparaître en 2016. Trois ans plus tard, j’ai rejoint le conseil d’administration de l’AVEC en 2019, lequel m’a élu Président en 2021. 

Infoloup : comment se passent ces premiers mois de présidence ?

JO : Cette période est marquée comme chacun sait par un contexte de crise sanitaire qui se prolonge et qui provoque une baisse significative des adhésions. C’est un vrai sujet pour la plupart des associations du pays. Par ailleurs, le fonctionnement en distanciel ne facilite pas le contact avec les adhérents ni le travail interne avec les équipes. Ces dernières doivent sans cesse s’adapter pour répondre à l’évolution permanentes des protocoles d’accueil et d’organisation. Néanmoins, je reste convaincu que l’AVEC a de beaux jours devant elle. En attendant de revenir à une vie plus normale, nous allons continuer à jouer notre rôle en proposant des cours de musique et de danse mêlant virtuel et présentiel. Notre association existe pour donner aux habitants le goût de la culture et des arts. Or, en cette époque d’enfermement et de distanciation, la culture est un bien plus essentiel que jamais !

Contact : 

AVEC
rue Paul Gauguin
78570 Chanteloup-les-Vignes
01 39 74 99 74
 

Hôtel de Ville

37 rue du général Leclerc
78570 Chanteloup-les-Vignes
Tél. 01 34 01 10 50
Punaise carte interactivePlan interactif  

Horaires d'ouverture au public : 
Lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Mardi et vendredi de 9h à 12h
Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi de 14h à 17h

randomness