Christel Lutignier - responsable de l'antenne chantelouvaise des Restos du Cœur

Christel Lutignier - responsable de l'antenne chantelouvaise des Restos du Cœur

La campagne hivernale a débuté en novembre dernier et durera jusqu’à la fin du mois de mars. Prévoyant une amplification des moyens consacrés à la prise en charge des plus démunis, ce temps fort mobilise, chaque année, de nombreuses associations caritatives. Christel Lutignier, responsable de l’antenne chantelouvaise des Restos du Coeur, fait partie de ces bénévoles qui mettent leur énergie au service de la solidarité locale. Nous l’avons rencontré pour faire le point sur la grande précarité dans notre commune.

Dans quel contexte s’ouvre cette période hivernale ?

Notre pays traverse une période de crise qui favorise le développement de la précarité. A Chanteloup-les-Vignes, ce contexte se double de problématiques particulières : situations familiales complexes, personnes isolées, problèmes de logement… Lors de notre dernière campagne hivernale, nous avons accueilli près de 330 familles, soit plus de 900 personnes, et tout semble indiquer que nous allons en accueillir autant cette année.

Quel est le profil des personnes qui se présentent à l’antenne chantelouvaise des Restos du Coeur ?

Nous rencontrons beaucoup de femmes seules, souvent accompagnées d’enfants en bas âge, mais aussi de plus en plus de personnes âgées, en couple ou isolées, dont les ressources ne suffisent pas à couvrir les besoins. Nous constatons également une augmentation du nombre de bénéficiaires « réguliers ». Il y a encore quelques années, une grande partie de notre public faisait appel à nos services de façon ponctuelle. Mais aujourd’hui, la plupart de ces personnes dépendent littéralement de l’aide que nous leur apportons. Le phénomène est particulièrement inquiétant. Nous sommes dans une situation d’urgence quotidienne.

Comment se traduit votre action au quotidien ?

Plus d’une quarantaine de bénévoles contribuent à l’activité de l’antenne de Chanteloup-les-Vignes. Le coeur de notre action est d’abord l’aide alimentaire, que le grand public connaît bien. Pendant la campagne d’hiver, nous distribuons des « compléments de repas » deux fois par semaine. Nous fournissons également des articles d’hygiène, des produits ménagers ou des vêtements, quand cela est possible. Nous luttons enfin de manière plus globale contre l’exclusion en favorisant notamment l’accès à la culture et aux loisirs (séances de cinéma gratuites, ateliers tricot, système d’échange de livres…), au financement (micro-crédits) et à la justice (permanence juridique mensuelle à Vernouillet).

Certaines personnes n’osent pas faire appel à vous. Qu’avez-vous envie de leur dire ?

Nous rencontrons beaucoup de personnes isolées, fragiles ou en situation d’exclusion sociale ; nous prenons le temps d’échanger avec elles. Cela peut se traduire par un moment de convivialité ou par des conseils. Cette écoute est ouverte à toutes et à tous. Il ne faut pas hésiter à venir nous voir, ne serait-ce que pour parler. Certaines aides sont soumises à des barèmes de ressources, mais nous nous attachons à accueillir tout le monde et à offrir à chacun un début de réponse à ses problèmes.

Comment s’organise le suivi des bénéficiaires ?

Nous sommes en contact permanent avec les élus municipaux et le CCAS (Centre Communal d’Action Sociale), vers qui nous orientons certains de nos bénéficiaires pour un accompagnement et une prise en charge spécialisée. Grâce à ce partenariat, nous avons pu venir en aide à des personnes isolées ou en difficulté. Nous échangeons également de façon continue avec le centre social Grains de Soleil, situé à proximité de notre antenne. Notre objectif pour 2017 est de développer davantage nos relations avec les acteurs sociaux du territoire. En mutualisant nos forces, nous devrions être en capacité de repérer plus facilement les situations de fragilité et de croiser nos actions pour être encore plus performants.

 


Devenez bénévole pour les Restos du Coeur !

L’antenne chantelouvaise est à la recherche de bénévoles pour participer aux différentes missions de la structure (« ramasses » dans les supermarchés collectes, distribution, accueil des bénéficiaires, tâches administratives...). Quelques heures par semaine (ou de façon plus ponctuelle) suffisent pour permettre à l’équipe de faire évoluer ses activités.
Centre ouvert le mardi et vendredi avec distribution entre 13h30 et 16h30.

 


 

 

Repères : 

Chiffres-clés

• 42 bénévoles à Chanteloup-les-Vignes
• 900 bénéficiaires lors de la campagne hivernale 2015-2016
• 5400 colis alimentaires distribués pendant la campagne 2015-2016
• 1 tonne de denrées collectées chaque semaine auprès des réseaux de la grande distribution

Contact : 

Restos du Coeur

7 place du Pas

 01 39 70 45 72

ad78.chanteloup-cd@restosducoeur.org

Hôtel de Ville

37 rue du général Leclerc
78570 Chanteloup-les-Vignes
Tél. 01 34 01 10 50
Punaise carte interactivePlan interactif  

Horaires d'ouverture au public : 
Lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Mardi et vendredi de 9h à 12h
Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi de 14h à 17h