3 questions à Catherine Arenou sur : le budget 2016, préparons l'avenir...

catherine-arenou

 

 

 

 

 

 

Dans quel contexte a été élaboré le budget 2016 ?

Le vote du budget 2016 a été marqué par plusieurs facteurs d’incertitude. Premièrement, l’Etat poursuit son programme de diminution des aides aux collectivités. Ainsi, pour la quatrième année consécutive, la Dotation Globale de Fonctionnement (NDLR : principale dotation de fonctionnement de l’Etat aux collectivités territoriales) est revue à la baisse. Pour ne rien arranger, les montants de nombreuses dotations n’ont pas encore été communiqués, ce qui nous oblige à boucler le budget sans connaître précisément le volume de nos recettes. Cela vaut notamment pour les aides liées à la politique de la ville, qui constituent pour nous une ressource considérable. Enfi n, la création de la Communauté Urbaine Grand Paris Seine et Oise au 1er janvier 2016 occasionne un transfert de compétences et de prélèvements qui se met en place très progressivement…

Quelles sont les grandes lignes des arbitrages budgétaires effectués cette année ?

En dépit des contraintes actuelles, nous préparons l’avenir. Nous avons décidé de poursuivre la mise en oeuvre de notre programme pluriannuel d’investissement, dont la vocation est d’entretenir et d’améliorer le patrimoine de la commune. Nous avons également réorganisé les services municipaux afi n d’introduire davantage de mutualisation dans nos ressources, tout en mettant l’accent sur la formation de nos agents. Pour nous, il est impératif d’offrir aux Chantelouvais un meilleur service à un moindre coût. Cette dynamique nous permet d’ailleurs de rester concentrés sur les secteurs stratégiques : l’éducation, qui est un levier indispensable à l’épanouissement de notre jeunesse ; l’accompagnement social, qui vise à accompagner les familles vers la réussite - et qui est tout sauf de l’assistanat ; et enfi n, le renouvellement de nos services techniques, lesquels concourent à faire de Chanteloup-les-Vignes une ville qui marche !

Quelles seront les conséquences de ce budget pour les Chantelouvais ?

Cette année, les communes membres de la Communauté urbaine et la Communauté urbaine Grand Paris Seine et Oise (CUGPSO) ont souhaité respecter scrupuleusement le principe de neutralité fiscale. En clair, cela signifie que le taux d’imposition couplant la part communale et la part intercommunale n’augmente pas pour le contribuable. Par contre, la part intercommunale de la taxe foncière est passée du côté communal, ce qui occasionne un mouvement de vases communicants (lire article ci-dessus). Du côté des associations, nous avons également choisi de maintenir la quasi-totalité des subventions au même niveau. Par contre, nous serons de plus en plus vigilants sur l’utilisation des sommes allouées ! Nous allons notamment proposer à chaque acteur du monde associatif la signature d’une convention de partenariat intégrant des obligations en matière de transparence, de valeurs et d’objectifs. L’argent public se faisant de plus en plus rare, nous devons nous assurer que chacun de nos partenaires en fassent le meilleur usage, au service des Chantelouvais.

Hôtel de Ville

37 rue du général Leclerc
78570 Chanteloup-les-Vignes
Tél. 01 34 01 10 50
Punaise carte interactivePlan interactif  

Horaires d'ouverture au public : 
Lundi de 9h à 12h et de 14h à 17h
Mardi et vendredi de 9h à 12h
Mercredi de 9h à 12h et de 14h à 18h
Jeudi de 14h à 17h

randomness